De Cairns à Brisbane

Un gros différé pour le compte-rendu de notre road-trip australien il y a 6 mois… mais il est enfin là ! Notre voyage a duré 1 mois pour 5 550 km. De Cairns, en passant par Brisbane, Sydney puis Melbourne. Bonne lecture 🙂

camping car australie
Notre camping-car Britz de 6 places pour un mois en Australie

Revenons 6 mois en arrière voulez-vous ! Nous avons atterri en Australie, à Cairns le 25 octobre au matin. Après 7h de vol avec une compagnie low-cost où Diane et moi avons eu très froid, nous étions heureux d’arriver au chaud ! Le décor « palmiers, soleil et chaleur » nous attendait et nous étions prêts à en profiter. Alors, nous avons pris un petit-déjeuner made in Aussie (entendez : muffins et chocolat chaud !) avant de nous rendre à l’agence de location pour prendre possession de notre camping-car. L’équipe de l’agence de loc a été super sympa, nous avons été pris en charge par Joanna, une polonaise établie en Australie depuis quelques années. Au total, nous aurons passé plus de 2h avec elle, le temps de nous familiariser avec « Junior », notre camping-car surclassé pour 6 alors que nous n’étions que 4. Joanna nous a donné plein de conseils utiles pour notre vie en Australie. Encore un grand merci à elle et à l’équipe de Britz de Cairns !

Premiers pas à bord de Junior  

La conduite à gauche s’est faite sans soucis, seuls les ronds-points nous ont valu quelques frayeurs au début. Mais il faut le dire, un véhicule avec boîte automatique, c’est nettement plus pratique (et ça rime 😉). Direction un centre commercial pour faire le plein de vivres et avoir une connexion ! L’une  de nos priorités lorsque nous arrivons dans un nouveau pays est en effet d’avoir une connexion internet pour prévenir nos familles. Or ici, que ce soit clair, ce n’est pas leur priorité ☹ Les prix sont exorbitants pour une couverture et une connexion moyenne. Alors qu’au Japon, le modem acheté nous permettait une connexion illimitée pendant 1 mois, en Australie c’est une data limitée pour 1 mois. (Finalement, à la moitié de notre voyage, nous rachèterons de la data !)

Au Japon, quelques jours avant, nous avions réservé une sortie dans la barrière de corail 2 jours après notre arrivée à Cairns, nous ne devions donc pas trop nous éloigner de la ville. Par manque de temps, la décision a été prise de faire l’impasse sur la Daintree Forest, sur les Mosman Gorge et tout ce qui se fait comme activités au Nord de Cairns, pour explorer plus à l’ouest.

Nous avons tout d’abord longé la côte, pris la direction de Port Douglas et y avons pris notre premier bain : un pur délice de chaleur ! Prenant notre temps, nous sommes arrivés trop tard au camping repéré sur Campermate, il était 18h30 ! Plus de place pour un camping-car de la taille du nôtre mais la réceptionniste adorable, nous a orientés vers un autre camping à quelques mètres « Pandanus Tourist Park ». Nous y avons trouvé une place in extremis. En effet, la réception fermée indiquait toutefois que pour les derniers arrivants, 3 places étaient mises à disposition. Le paiement s’effectuerait le lendemain matin. Nous avons donc appris que les campings ferment tôt leur réception, autant le savoir. Il faut arriver avant 18h car les australiens vivent avec le soleil. Ils se lèvent et se couchent tôt. Aïe, ce n’était pas trop notre mode de fonctionnement…

Piscine Loulous
Les loulous dans la piscine

Au réveil, nous avons découvert un camping très agréable, une végétation luxuriante et des oiseaux de toutes les couleurs qui émettent toutes sortes de bruits ! Nous sommes partis ensuite vers l’ouest et avons emprunté nombre de routes sinueuses… Un baptême de conduite du camping-car pour Christophe qui a assuré ! Nous avons beaucoup roulé ce jour-là, découvrant des paysages encore inconnus et qui nous changeaient radicalement du Japon ! Nous y avons retrouvé des airs du Canada, les grands espaces et la nature. Sous la chaleur tropicale, nous avons trouvé une oasis en nous arrêtant près du lac volcanique d’Eacham. Une eau cristalline et de la fraîcheur : un bonheur. Puis retour à Cairns pour 2 nuits au camping « NRMA Cairns Holiday Park ». Une piscine, pas mal d’ombre, propre et la plongée dans la barrière de corail prévue le lendemain : on était plutôt bien logé.

Plongée dans la grande barrière de corail

Cette sortie fut magique. Vous pouvez visionner cela sur notre vidéo. Nous vous recommandons la compagnie « Reef Magic Cruise » conseillée par les voyageurs « enviedumonde » qui l’avaient testée quelques semaines avant nous. C’est un budget, comme toute sortie dans, sur ou au-dessus de la grande barrière ! Mais quels souvenirs <3 Encore un grand merci à Thomas qui a pris grand soin de nous et surtout des loulous pour qui c’était leur baptême. Nous avons apprécié cette journée vous l’aurez compris et sommes rentrés plein d’étoiles dans les yeux, même si l’état des coraux nous a laissés perplexes et dubitatifs. Beaucoup de blanchissement en cours hélas…

Grande barrière de corail, vue de dessus
NousDeux Cairns
Sortie sur la grande barrière de corail, un moment magique

Au lendemain de cette journée parfaite, nous avons quitté le camping de Cairns pour découvrir le Rusty’s Market, marché de Cairns et y avons fait le plein de légumes et fruits ( attention, pas de viande ni de poisson sur ce marché) La veille, au guichet de la croisière, nous avions rencontré Clémence, une française expatriée avec son ami qui tient un stand de crêpes au marché les vendredi, samedi et dimanche. Nous avions décidé de les goûter à la fin de nos courses : un délice ! Que de français rencontrés à proximité de la crêperie de Chris ! Avant de repartir, nous avons fait un détour par le fameux lagoon de Cairns. Les loulous s’en sont donnés à cœur joie. Une piscine publique et chaude qui donne sur la mer : quoi de mieux ?

Rassasiés et détendus, nous avons repris la route. En Australie, nous avions lu, grâce à d’autres familles voyaeuses, qu’il est possible de dormir en freecamp. Notre autonomie avec Junior était de 2 jours maximum à 4. Nous avons tenté et trouvé un emplacement parfait à Cardwell, face à la mer. Un peu aux aguets d’être rappelés à l’ordre par un ranger, il n’en a rien été. La vue au réveil était splendide et cela nous a conforté dans l’idée de poursuivre ces nuits en pleine nature. Nous avons alors continué notre chemin vers Townsville. Qu’elle ne fut pas notre surprise de trouver à nouveau un lagoon gratuit et immense ! Nous y avons passé quelques heures pour notre plus grand plaisir, la chaleur de la journée étant pesante. Nous avons passé la nuit en freecamp puis avons pris la direction de Mackay.

Freecamp Cardwell
Premier freecamp à Cardwell, face à la mer

A Mackay, nous pensions seulement y être de passage. Mais c’était sans compter sur les mésaventures de voyage : Christophe s’est fait voler son téléphone au lagoon où nous avions passé un très chouette moment avant de nous rendre compte du vol. Un peu fâchés et en colère, nous avons atterri en camping low-cost (5$ par pers et par nuit) sur le parking d’un pub pour la nuit : « Le Général Gordon Hotel ». Et là, magie du moment et des rencontres : nous avons fait la connaissance d’Harlee, une serveuse originaire de Tasmanie. Un bonheur de sourire et de belle humeur, prête à nous aider, à nous redonner la pêche et à divertir les loulous en leur offrant des jeux, qu’ils ont offerts par la suite. Merci Harlee, te rencontrer a été un vrai plaisir. Dans ce pub, nous avons tenté de nous détendre en y dînant et jouant au billard. A notre réveil, nous avons filé au poste de police pour y déposer plainte. L’officier Oliver a été patient et charmant. Il nous a même escorté jusqu’au magasin de téléphonie ! Nous avons fait le choix de racheter un téléphone. Après une demi-journée de bruits et de foule dans un centre commercial, nous avons choisi de nous poser au calme dans un camping à proximité sans reprendre la route « The Park Mackay ». C’était le soir d’Halloween, les loulous avaient fait le plein de friandises à distribuer pensant que les australiens fêtaient également cela. Juste à côté de notre emplacement se trouvait une famille avec 3 enfants aux âges des loulous. Ils ont accepté de se joindre à nous pour défiler dans le camping bien qu’ils restaient sceptiques sur l’issue. Nous n’avons clairement pas eu de succès, on peut même dire que ce fut un bide, refoulés par les australiens, gentiment mais qu’on se le dise : Halloween n’est pas fêté partout en Australie ! Il y a tout de même un point positif, nous avons fait la connaissance de la famille d’Emma et Wayne. Cette famille australienne a décidé de faire un break d’un an en voyageant en Australie. Ce couple de fermiers et leurs 3 enfants étaient sur la fin de leur année de voyage. Ils rentraient vers Adelaïde pour janvier car l’école reprend à ce moment-là. Nous avons parlé voyages, découvertes, bons plans et nos enfants ont pu partager des jeux avec les leurs même si c’était en anglais, un plaisir simple mais ô combien rare en voyage.

Au GénéralGordon
Soirée bonne humeur grâce à Harlee (à gauche), serveuse exceptionnelle du bar le Général Gordon

Reprise de la route direction les plages plus au sud. Nous sommes passés par un freecamp à Rockhampton et avons trouvé au réveil, de l’autre côté du parc, un immense terrain de jeux et des jeux d’eau. Les loulous en ont profité une bonne heure avant de rouler encore. Nous avons fait une halte à Gladstone, imprévue mais oh combien agréable. Notre motivation première était de nous arrêter à côté de jeux d’eau ou de terrain de jeux pour dégourdir les loulous. Nous avons été plus que servis à Gladstone. Le parking à proximité des jeux ne semblait pas être interdit au camping, nous avons donc décidé à l’unanimité d’en profiter et de prolonger afin d’y passer la nuit. Les loulous ont joué longuement dans les jeux d’eau et après un apéro sur les rochers face à la mer, nous avions dans l’idée de dîner près du camping-car avec un fond musical venant du pub à côté. Or un couple australien s’est arrêté pour faire connaissance, intrigués par notre présene. Nous avons parlé voyages, de leur vie à l’étranger entre Europe et Amérique sur Sud, de la richesse de cette aventure en famille, de tout et de rien. Ils nous ont conseillés d’essayer le pub voisin, dans lequel ils avaient dîné la veille. Ayant la flemme de préparer le repas, nous avons suivi leur conseil et avons passé une agréable soirée.

GladstoneParking
Arrêt Gladstone, bien agréable quand on ne s’attend à rien
PlaygroundGlastone
Jeux d’eau à Gladstone, un bonheur pour les loulous

Dès le lendemain, la route nous appelait encore, notre chemin s’est arrêté à Tannum où un soleil magnifique et une plage à perte de vue nous attendaient ! Pause barbecue sous les palmiers, bain pour les loulous, le rêve en voyage.  

TanuumBeach
Découverte d’une plage magnifique à Tannum

Stop au point 1770 et Agnes Water où nous avons découvert là encore de sublimes paysages et un point de vue sauvage à 1770, dédié à James Cook. Pause nature pour la nuit face à la mer et ses couleurs changeantes. C’est même l’un de mes premiers souvenirs exceptionnels en Australie. Nous fêterons de loin les 6 ans de notre nièce, dans le pub situé juste en face de notre emplacement ! Il n’y a pas de hasard 😊

Nous avions lu sur d’autres blogs la possibilité de voir de près des dauphins à Tin Can Bay. Direction ce lieu géré par des bénévoles. Une nuit en camping (le seul à proximité du lieu, et pourtant simple et sans chichi, le moins cher que l’on ait fait en Australie « Kingfisher Caravan Park ») pour faire le plein d’électricité et d’eau ainsi que quelques machines et un réveil matinal. Car pour espérer voir des dauphins il faut se lever tôt ! Nous sommes arrivés un peu avant 8h, avons pu observer et approcher 2 dauphins. Certes un peu âgés et peu sauvages. Mais nous avons apprécié le fait de pouvoir leur donner à manger (un petit poisson chacun) C’était l’un des souhaits de Diane pour ce tour du monde : réalisé ! Vous pouvez voir cela dans notre vidéo. Alors oui, cela peut paraître surfait et très commercial comme procédé, 5$ par tête pour entrer et 5$ pour nourrir 1 dauphin, nous avons lu pas mal de critiques à ce propos (dauphins en triste état : nous les avons trouvés plutôt âgés qu’en mauvaise santé, site très commercial, présentation surfaite des bénévoles…). Mais nous sommes d’avis qu’il est nécessaire de réguler les touristes qui affluent et le paiement permet de soutenir l’association. Apparemment les dauphins viennent depuis très longtemps à cet endroit, cela permet de contrôler l’activité humaine qui côtoie ces animaux. Le coût ne nous a pas paru exorbitant et les explications données plutôt ludiques et pédagogiques. Nous avons été satisfaits du rapport qualité-prix. Cela n’engage que nous. 

TinCanBay Dauphins
Les dauphins de Tin Can Bay, tôt le matin

Après cet agréable moment, nous avons roulé jusqu’à Rainbow Beach pour y découvrir une plage à perte de vue encore et une couleur d’eau superbe, on en perdrait presque nos superlatifs ! Cette plage est ainsi nommée en raison du sable qui changerait de couleurs. Il est possible de faire du 4×4 sur la plage et grâce à un guide de tester le changement de couleur du sable. Nous ne l’avons pas testé hélas.

Loulous et noix de coco
De belles trouvailles sur la plage

Nous avons continué notre route jusqu’à Noosa, ville que nous avons beaucoup appréciée. Le temps était magnifique, les loulous se sont trouvés des copains anglais au camping qui était très agréable, nous y sommes restés 2 nuits au « Big4 Ingenia Holidays » Bien nous en a pris, se poser nous a permis de recharger nos batteries 😊 Direction Brisbane

Laurène Clouzeau

Voir toutes les publications

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *