De belles découvertes rafraîchissantes

Cascades de Sekumpul

Nos passeports retrouvés, nos visas prolongés, nous pouvons profiter à nouveau des trésors de la nature que cache Bali. L’écrasante chaleur nous pousse vers les montagnes où il fait nettement plus frais. Bali regorge de cascades mais faute de connaître, nous nous tournons souvent vers des lieux touristiques. Nos choix furent plus ou moins judicieux mais celui de la cascade fut bon. Vous arrivez sur un parking avec de la place, gratuit et surveillé. Paiement de l’entrée avec boisson et visite guidée de 3 cascades sur les 7 existantes. Réduction pour les enfants. Sans guide, vous ne pourrez pas y accéder, visite guidée obligatoire avec des locaux qui veillent à la préservation du lieu et connaissent les risques des chemins empruntés.

Nature luxuriante

Trek en pleine jungle

Nous avons chaussé nos chaussures de marche qui sont valables pour des trek humides, enfilé nos maillots de bain et nous tenons prêts 🙂 Accompagnés de notre guide très sympa Sudi et d’un jeune « en formation », nous voici partis à la découverte de ces beautés naturelles. Nous parlons de tout, en anglais, y compris de la pollution plastique, véritable fléau déjà évoqué dans un article. Sudi nous dit que son village est très impliqué dans l’association Trash Hero Bali et qu’ils doivent être vigilents car les touristes ne reviendront pas si les lieux sont sales, dangereux ou mal entretenus. Lui et ses amis ont conscience de l’importance de maintenir leur lieu de vie et de travail en harmonie, pour le bien de tous.

Nous avons marché, observé, humé, ri, chanté, traversé un pont glissant, été trempés et avons vécu de belles sensations offertes par ce paysage. Les garçons se sont même baignés sous la cascade bien trop froide pour nous les filles 🙂 Merci Sudi pour tes explications, ta patience et nos échanges ! De mémoire, ce trek a duré 3 heures et nous avons beaucoup aimé. Nous vous le conseillons.

Parc aquatique balinais « Water Park Silangjana« 

Nous quittons Lovina le lendemain et comptons encore profiter de notre dernière journée ! En ce 14 février 2019, nous nous rendons à l’entrée des cascades très connues de Git Git. Mais le prix nous parait exhorbitant en comparaison avec celles de Sekumpul. Notre choix se fait vite : on renonce. Les enfants sont déçus et nous aussi mais le voyage nous a appris une chose essentielle : si un projet ne peut pas avoir lieu, c’est qu’il y a autre chose à venir de meilleur encore ! Ne surtout pas se fermer à d’autres options, bien au contraire : accepter tout ce qui s’offre à nous, emprunter un autre chemin et rebondir !

Nous avons pris le temps de déjeuner (important 🙂 ), de réfléchir et Christophe a trouvé à 1h de route un endroit tranquille. Un petit parc aquatique où nous étions presque seuls au monde, connu uniquement des locaux. Malgré le temps pluvieux, ce fut un pur bonheur. Les enfants se sont amusés comme des fous et ils se sont fait des copains en prime.

C’était la St Valentin, nous avons été gâtés ! Merci

Les ami(e)s du voyage

Rester 15 jours à un endroit, c’est créer du lien, nouer des relations. Diane a rencontré une petite fille de son âge dans la rue de notre location. La barrière de la langue ne fut pas un problème comme souvent. Elles étaient contentes de se trouver et nous, heureux pour Diane. La petite Windy est venue chez nous, a partagé ses connaissances en danse, en chant, a découvert les Playmobils. Diane est venue chez elle, a été invitée à déjeuner, partager les offrandes sacrées et à entrer dans le temple familial. Une belle expérience de vie.

Les filles au temple à l’heure des offrandes
Dans notre maison et découverte des Playmobils pour Mindy
Chez Mindy et sa famille

Destination Pemuteran

Toujours en taxi, nous quittons la location de Banjar et nous déplaçons quelques dizaines de kilomètres plus à l’ouest vers notre hôtel, situé un peu à l’extérieur de Pemuteran. Nous nous rapprocherons de la mer quelques jours plus tard, pour fêter l’anniversaire de Diane.

Pourquoi Pemuteran ?

Pemuteran n’est pas trop touristique et c’est tant mieux ! Voici un petit résumé du site Baliblog très bien fait. Petit bémol pour la plage de sable noir et la mer que nous avons trouvé jonchée de déchets à certains endroits. Heureusement, des associations comme celle de Trash Hero prennent le problème à bras le corps et mobilise la population en organisant des nettoyages chaque matin. Nous y passerons une semaine bien remplie. Notre hôtel « The Sari Bungalows » est calme, cosy et nous y expérimentons nos premières douches en extérieur, qu’il pleuve ou qu’il vente 😀

Arrivée à l’hôtel, on ne fait RIEN et on assume !
Pour les enfants : piscine et choix du petit-déjeuner, dur
La plage de Pemuteran nettoyée
Un aperçu de la vie les pieds dans le sable !

Snorkeling sur l’île de Menjangan

L’île aux cerfs « Menjangan Island » nous était fortement conseillée par d’autres voyageurs. Très sincèrement, après notre expérience de snorkeling en Nouvelle-Calédonie, nous étions moyennement convaincus d’être émerveillés mais ce que nous avons obervé n’avait rien à voir et était tout aussi magnifique. Aucun regret. Nous sommes partis de l’hôtel avec notre guide de Sunrise Dive Bali. Peu de touristes en cette période, nous étions seuls, un privilège à Bali.

La fine équipe prête pour Menjangan Island
Stars de la vidéo
Stars de la photo

Aucune photo ni vidéo de cette sortie en mer, où embarqués sur un petit bateau, nous avons essuyé une énorme averse pendant presque tout le trajet, qui dura 1h30… Mais nous avions une bonne étoile au moment d’accoster, le soleil a pointé le bout de son nez <3 Nous avons pu déjeuner au sec et avons pu surtout profiter du snorkeling et découvrir de magnifiques fonds marins : une faune et une flore sublime. Des coraux sublimes, des poissons multicolores, des tombants à tomber 😀

Expérience de pollution marine

Il y a ce que l’on voit sur nos écrans, à travers des témoignages d’autres voyageurs et il y a ce que nous expérimentons. Je pensais sincèrement ne jamais vivre cela… Je plonge dans une eau limpide, m’approche des coraux, des tombants et décide de rejoindre le bateau quand je ne comprends pas ce qui se trouve au-dessus de ma tête : des algues ? NON des déchets par dizaines, une vague de plastique amenée de je ne sais où… Brrrrr, j’en ai la nausée. Où sortir la tête de l’eau ? Je tiens bon et nage plus vite pour y échapper. J’arrive à notre embarcation où nous attend notre guide gêné. Il nous explique qu’il ne plonge jamais plus sans un sac spécial et qu’il ramasse les déchets qu’il trouve mais qu’il est impuissant face à ces vagues entières et régulières de déchets. Aucun doute pour lui que cette pollution donne mauvaise réputation à l’île. Il nous confirme que la prise de conscience est en cours chez les balinais grâce à l’éducation des plus jeunes.

Ramassage de déchets avec Trash Hero Bali

Pour donner davantage de sens à cette prise de conscience collective, nous avons participé à un ramassage de déchets sur la plage de Pemuteran. Pour montrer aux loulous qu’il ne suffit pas de dire et qu’il est de notre devoir d’agir, nous nous sommes rendus à 7h30 sur la plage avec d’autres voyageurs et des locaux. Nous avons ramassé des kilos de plastique en surface, visibles, apportés à chaque vague… Qu’est-ce que cela pouvait bien cacher en profondeur ? Nous n’avons pas plongé pour le savoir. Nous souhaitons de tout coeur que les balinais ET les touristes agissent ensemble de façon à ce que l’île des Dieux retrouve son visage initial, non souillé par la pollution.

Une joie de vivre qui fait du bien

Vidéo n°27 d’enavantlesloulous à partir de 09:47 ici, et vidéo entière n°29 ici

Laurène Clouzeau

Voir toutes les publications

4 comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Ai regardé avec grand intérêt tous ces magnifiques reportages quel rêve!!!en cette période de confinement une douce évasion merci encore une fois de ce partage vous avez bien fait de profitez de tous ces instants magiques qui vous aident sans doute à supporter cette période tourmentée que nous traversons prenez bien soin de vous et soyez prudents grosses bises à tous🥰

    • Bonjour Danièle,
      En effet, nous mesurons la grande chance que nous avons eue. Nous restons confinés comme tout le monde et en profitons pour avancer sur ces récits de voyage que nous avons en retard.
      Merci pour votre message et continuez de prendre soin de vous.
      Nous vous embrassons,
      Les loulous

  • Eh be supers paysages !!! ah j adore les cascades vous avez eu de la chance ce sacre CORONAVIRUS était pas encore là !
    Bonne chance pour vos projets sur cela doit se compliquer actuellement avec le confinement!
    bonne chance pour la suite
    bizou
    Brigitte

    • Coucou Brigitte ! En effet, le projet Québec prend du retard mais apparemment, nous sommes toujours attendus pour la rentrée scolaire d’août 2020. Nous y croyons 😉 Nous espérons que tu vas bien en cette période exceptionnelle ? Des bisous