4e vidéo sur Bali, dédiée uniquement à notre excursion pour le volcan Kawah Ijen situé à l’Est de l’île de Java.

Ce volcan indonésien est un volcan explosif gris et il est en activité permanente. Son cratère abrite le lac le plus acide de la planète. C’est dans ce cratère que jaillit naturellement du souffre, matière chimique que viennent récolter chaque jour (et souvent chaque nuit) les mineurs indonésiens au péril de leur vie.

L’enfer du souffre

Les conditions de travail sont exécrables car les mineurs extraient sans protection le minerai de souffre hautement toxique par leurs propres moyens (rudimentaires). Ils chargent des paniers et transportent sur leurs épaules de 80 à 120 kg.

Une fois sortis du cratère, ils redescendent au plus vite le minerai de souffre vers le point de collecte situé en contrebas du volcan. Puis ils envisagent souvent de repartir faire une seconde récolte dans la journée, travaillant ainsi nuit et jour puisqu’ils réalisent au mieux 2 récoltes/jour. Les plus exténués descendent au village le plus proche, ou, à bout de force, dorment directement sur un rocher.

Leur espérance de vie avoisine la quarantaine, à cause de problèmes physiques de tassement de dos ou de genoux abimés (au mieux), ou à cause de problèmes respiratoires et de poumons irréversiblement détruits par le souffre (au pire).

Les flammes bleues, particularité du Kawah Ijen

Les images des flammes bleues de la vidéo ont été capturées par notre guide ‘Yono’, ancien mineur de souffre au Kawah Ijen durant 5 ans, du fait de la haute toxicité qui s’en dégage et qui attaque yeux, nez et bouche à moins d’un mètre !

Une des expériences les plus marquantes de notre tour du monde

Cette expérience est pour nous bouleversante ! Nous nous sommes questionnés sur la légitimité de notre présence physique sur ce chemin unique, emprunté par les mineurs au prix de souffrance physique. Les croiser et les entendre gémir vous glace.
Quant à l’expérience même d’une montée de nuit sur un volcan avec la découverte le jour du cratère et de ce lac acide, les enfants et nous nous souviendrons longtemps de nos émotions particulières, des odeurs, des sensations physiques !
Inoubliable.


Crédits musique :

Mark Petrie & Andrew Prahlow – Aeons
https://youtu.be/Nf-QAh_rJFw

Christophe Clouzeau

Voir toutes les publications

4 comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • une belle emotion que vous avez du vivre j avais deja vu une emission concernant les pauvres porteurs de souffre!!!
    bonne continuation et un peu de repos apres ce parcours!!
    merci de ses belles images
    Brigitte

    • Oui. Une émotion mêlant gène, autre planète, réel, concret, envie d’aider, éblouissement, prouesse, étonnement, etc.

    • Hélas oui. Toute discussion pour améliorer leur travail de collecte semble vaine. Il y a déjà des tentatives et meme des cagnottes solidaires pour récolter des fonds mais aucune démarche n’a été faite.